Cet exercice est basé sur un thème fondamental pour la formation : « Y a-t-il ou non une liberté ou un libre-arbitre chez l’être humain? »

Si vous souhaitez approfondir ce sujet, je vous encourage à regarder la vidéoconférence C26 : « Quelle liberté avons-nous ? Le libre arbitre existe-t-il ? » les 5 et 6 novembre 2021.

Le destin collectif est un puissant mouvement d’évolution. Il s’agit d’une conscience et d’un amour en croissance qui évoluent lentement vers plus de conscience et plus d’amour.
Notre destinée individuelle est totalement au service du destin collectif. Ce dernier peut être une prison ou une bénédiction.

Selon Nassim Haramein, quatre forces animent l’univers : la force gravitationnelle (qui unit tous les éléments), la force électromagnétique qui est ondulatoire, ainsi qu’une force forte et une force faible (ces deux dernières non encore identifiées, mais expérimentées).

Du point de vue systémique, nous voyons comment le destin collectif est conduit par de grands champs et de grandes forces.
D’une part, il s’agit essentiellement de champs morphogénétiques (de la famille, du pays, des systèmes religieux, idéologiques, etc.) ainsi que de champs de résonance morphique(1), ces deux types de champs produisant la dynamique « toi comme nous » . Ces champs sont constitués de la somme des comportements individuels. Les individus les ont créés et seuls les individus pourront les transformer.

D’autre part, nous avons la présence des Forces de l’Amour qui font apparaître le « toi pour nous » archaïque et le “ toi pour toi ” adulte. Leur mouvement découle de la nécessité pour tous les systèmes vivants de rétablir continuellement l’homogénéité de leur flux énergétique, un processus que nous appelons homéodynamisme. Les grandes lois de l’amour qui ont été transgressées provoquent des mouvements continus de compensation(2). Grâce à ces mouvements, le changement est permanent, donnant lieu à de nouvelles compréhensions pour celui qui est prêt à ouvrir sa conscience.

Au fur et à mesure de l’évolution de la conscience, ces forces et ces champs deviennent de moins en moins aveugles et de plus en plus « aimants », répondant « quantiquement » (instantanément) de manière plus individualisée, aux personnes qui s’abandonnent consciemment et avec amour au champ ou à la force collective qui les a touchés.

Nous pouvons imaginer l’évolution de l’humanité comme une grande rivière d’amour et de conscience en gestation, cherchant la naissance, cherchant le chemin vers l’océan d’amour réalisé en action et de conscience élargie.
Nous sommes tous immergés dans cette rivière et chacun d’entre nous est pris par un ou plusieurs des courants qui portent le flux de cette rivière.

Chaque champ ou courant peut être vécu à partir d’une compensation archaïque ou d’une compensation adulte, c’est-à-dire d’une vibration de perdant ou de victime ou d’une vibration de gratitude.

Tant que nous ne sommes pas conscients et que nous luttons contre le courant, nous ne faisons que créer du désordre, des remous et des obstacles dans le flux de ce courant. Mais le courant est inéluctable et nécessaire. Lorsque l’on accepte et que l’on commence à nager avec le courant, la vie devient une bénédiction pour soi et pour ceux qui suivent, car on aide le courant à atteindre son but plus facilement.

Un exemple : le champ (ou le courant) des guerres. Celui qui en est touché aura vécu la première partie de sa vie dans la mémoire du passé, en tant que victime ou agresseur. Dès qu’il devient adulte, il reçoit la mission de réconciliation. Et ce champ de la guerre devient le courant ou le champ de la réconciliation.

Dans cet exercice, je vous propose de prendre conscience du ou des courants qui vous échoit.

J’ai sélectionné les champs les plus fréquents (vous pouvez en percevoir d’autres) :
– Le champ morphogénétique du système familial
– Le champ morphogénétique du pays
– Le champ morphogénétique de la religion
– Le champ morphogénétique de la politique
– Le champ morphogénétique de l’ethnicité
– Le champ morphogénétique des croyances
– Le champ morphogénétique du passé historique
– Le champ morphogénétique des guerres
– Le champ morphogénétique de la sexualité (il peut s’agir de différents champs tels que l’identité, les abus, etc.)
– Le champ morphogénétique de l’évolution
– Le champ morphogénétique du service
Vous inscrivez les noms de ces champs sur différents morceaux de papier. Vous les placez au sol, puis vous vous approchez de chacun d’eux ou vous vous tenez sur chacun d’eux, pour sentir lequel vous attire, vous piège ou vous fait perdre vos forces. Il peut y en avoir plusieurs. Vous pouvez lire les noms des feuilles de papier avant de vous placer devant chacune d’elles.

L’étape suivante consistera à assimiler ces nouvelles informations et à vous y abandonner, afin que vous puissiez ensuite passer à l’action dans chacun des champss qui vous captent :

Vous êtes devant le champ du destin collectif qui vous échoit.
Deux espaces, un pour vous et un pour le champ qui vous attire le plus.
Vous entrez dans chaque espace pour comprendre ce qui vous a touché. Ainsi, vous comprendrez mieux ce que la vie vous a demandé pendant toutes ces années passées.

Alors vous assentirez, vous honorerez et sentirez de la gratitude pour ce qui vous est donné, reconnaissant de la place que l’univers vous a donnée pour participer à l’évolution de l’humanité.

Jusqu’à ce que vous remarquiez un changement profond.

Notes :
(1) Les champs morphogénétiques (ou hologrammes) offrent une carte du développement que chaque individu suivra instinctivement ou dès l’âge adulte et les champs de résonance morphique sont des « nuages » de mémoire de comportements ponctuels.

(2) Ce sont les Forces de l’Amour : l’assentiment à tout ce qui est, le respect de la hiérarchie naturelle, l’appartenance égale de tous, l’équilibre entre donner et recevoir.